Emmanuel et son pointer Dylan
Emmanuel et son pointer Dylan
Mon ami Graziano toujours en pleine forme
Mon ami Graziano toujours en pleine forme
Jean et son setter Tomy du Bois de Balisy
Jean et son setter Tomy du Bois de Balisy
Une belle journée de chasse
Une belle journée de chasse
NÎGER Tialer, CACS meilleur de race Chartre
NÎGER Tialer, CACS meilleur de race Chartre
Cédric en compagnie de Feeling PEM . Femelle
Cédric en compagnie de Feeling PEM . Femelle
Laurick et son setter anglais Basic
Laurick et son setter anglais Basic
Mon ami Graziano avec son setter Glaukos
Mon ami Graziano avec son setter Glaukos
Education d'un Braque Alemand avec Patrick
Education d'un Braque Alemand avec Patrick
Sagesse à l'envol parfaite
Sagesse à l'envol parfaite
Breton à l'arrêt dans la plaine champenoise
Breton à l'arrêt dans la plaine champenoise
Lia en séance d'éducation
Lia en séance d'éducation
Un Setter Anglais dans son parcours
Un Setter Anglais dans son parcours
Après un concours, les juges aux résultats
Après un concours, les juges aux résultats
Pendant le résultat le silence est d'or
Pendant le résultat le silence est d'or
La longue caravane des Fiels
La longue caravane des Fiels

UNE CONFIANCE TOTALE ENTRE L'ASSOCIATION, SES MEMBRES, LES CHASSEURS ET LEURS CHIENS

L'ASSOCIATION  DEFENDRA  L'INTERÊT  DES  CHASSEURS  SANS  FAILLIR

 

L'intérêt de la chasse, du chien et des chasseurs doit toujours être l'objectif d'une association ou d'une société de chasse dans ses actions.

Pour l'atteindre il nous faudra nous unir  avec  nos  partenaires du monde rural avec qui nous partageons les mêmes territoires, Forestiers, Agriculteurs, Pêcheurs.

Cette  alliance  nous a déjà permis de faire reculer l'administration sur les contorsions autour  des  zones  Natura  2000, il  y  a  quelques  années. Nous  développerons  plus étroitement ce partenariat dans les années à venir car la ruralité est de plus  en  plus attaquée  et  menacée. Tels sont les enjeux auxquels sera confrontée la chasse de demain.

 

Leur  maîtrise  est  primordiale  pour  la  chasse  Française.  La  tâche  est  rude  mais soyons optimistes, la  chasse  en  a  vu d'autre  et elle a toujours su évoluer et s'adapter à toutes les époques et à tous les régimes politiques, ce qui la rend résolument moderne.

 

La chasse remonte à la nuit des temps, c'est une activité naturelle (dans le sens non inventé comme l'est un sport ou un loisir), elle est innée.

De ce fait, elle s'insert dans les gênes de l'homme, elle est viscérale.

 

La chasse Française fait partie intégrante de notre  société, de notre  histoire, elle  fait partie de notre patrimoine et trouve donc très naturellement son expression dans notre culture.

 

La  chasse  d'aujourd'hui  n'est  pas  celle  du  passé, mais  elle  véhicule  des  valeurs et  des  repères  qui  ont  toute  leur place dans la société Française contemporaine qui, elle, a perdu beaucoup de ses repères et ses valeurs.

 

Vous  savez  comme  moi  que  chaque  société  se  construit  sur ses racines et qu'à ce  titre, attaché  à  notre  identité culturelle Française, vous contribuerez pleinement à la réussite de  cette  évolution. Car  la  chasse  est  sans  contestation  possible, une expression  culturelle Française, fondement de nos racines.

 

Il  nous  faut  souvent  rappeler  cette  phrase  de  Goethe, qui  à  mon  avis,  résume bien  la philosophie des chasseurs : " féconder  le passé pour engendrer l'avenir et donner ainsi un sens au présent ". C'est ce que nous devons continuer à faire pour que vive la chasse.

 

                                                             Le Président

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

                                                         TOMMY du bois de Balisy

                                                         Setter Irlandais Mâle

                                                         Trialer P, Trialer GT

                                                         Champion de france

                                                         des concours Saint Hubert

                                                         Propriétaire : Jean NODOT

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

                          NÏGER du bois de riancey

                          Setter Gordon Mâle

                          Champion de france espoir

                          Trialer GT, champion CS-NE

                          (145 chiens engagés)

                          CACS et CACIB en Belgique

                          CACIB au Luxembourg

                          16 exc, 14 cacs, 12 cacib,

                          8 meilleurs de race

                          Propriétaire : Myriam GUYOT

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

UGOLINE du bois de riancey

Petit Munsterlander Femelle

TAN terre et eau

Qualification à la finale régionale des TAN

2ème Prix Excellent NE

5CACS, 5 CACIB et meilleur de race

Propriétaire : Myriam GUYOT

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

                           FEELING du bois de riancey

                           Petit Munsterlander Femelle

                          TAN terre et eau 6/6

                          Qualification à la finale régionale des TAN

                          Propriétaire : Cédric BAZIN

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LES INFOS

 

 

N.K.M  descend  de  son  nuage...

 

Notre Ministre est allée visiter le site de la Fédération de

l'Oise premier réel contact " physique " avec le monde de la chasse

 

 

Les chasseurs sont les premiers écologistes : en 30 années de carrière, cette  petite  phrase - dont  on  pouvait  être  sûr qu'ils l'emploieraient   le   lendemain   avec   nos   pires   ennemis  en l'adaptant, je   l'ai   entendu   prononcer  par  tous  les  politiques, toutes  tendances  confondues,  d'une certaine   importance   qui   rencontraient   nos  représentants ! Et  à  la  veille  d'échéances  électorales capitales, je  pensais  que  Nathalie-Kosciusko-Morizet ne faillirait pas à la règle, que si elle avait accepté de  se  rendre  au  siège  de la Fédération de l'Oise, c'était uniquement pour se livrer à une " chasse aux voix " effrénée, sans vergogne. Précisons au passage que si notre charmante - on ne peut pas lui retirer - ministre  s'essayait  pour  la  première  fois  à  cet  exercice  difficile  pour  quelqu'un  dont  on  sait qu'il n'apprécie  pas la chasse, c'est parce que le président de la Fédération, le lui avait proposé à l'occasion d'une rencontre parisienne.

N.K.M - Un  diminutif  qui  fait  maintenant  partie  de  notre paysage - avait donc accepté l'invitation et l'a honorée, mais  la  fameuse  petite  phrase  qui  sent  la  basse  flatterie, elle  ne là, contrairement à toute attente, pas employée. Peut-être parce que les chasseurs qui la recevaient accueillaient en même temps des  représentants d'association  d'agriculteurs, de forestiers, de pêcheur, et même de protecteurs de la nature - pas  de  forcenés. Mais peut-être notre ministre était-elle sincère, na pas voulu forcer la note ou a  pensé  que  sa  seule  présence dans un haut-lieu de la chasse suffirait à attirer ceux qui la pratiquent vers  son  parti  politique... On  peut  surtout, c'est  le  plus  important, espérer  que  ce  qu'elle  a vu à la Fédération  de  l'Oise  l'a convaincu que les chasseurs ne pensaient pas qu'à décrocher le fusil et à tirer tout ce qu'ils pouvaient mais se préoccupaient bien des milieux et de les conserver en bon état.

 

Une vraie implication dans la protection de l'environnement en général

Rendons-lui  cette  justice, N.K.M  n'est  pas  passée  en  coup  de  vent, elle  est  restée  au  siège de la Fédération  pendant  plus  de  2h30, en consacrant tout d'abord pas mal de temps à la visite d'un terrain qui  a  été  remarquablement  aménagé. Son  premier  long  arrêt  a  été pour la hutte avec sa mare, ses appelants  et  ses  formes  qui  a  une  vocation  pédagogique  et, après  la  présentation de ce mode de chasse, la  démonstration  a  été  faite  que la Fédération de l'Oise était bien un maillon de poids dans la protection  de l'environnement. Ce sont des pêcheurs mais aussi des protecteurs de la nature qui ont dit à notre ministre que les chasseurs étaient pour eux des alliés précieux quand il s'agissait par exemple de lutter contre les espèces invasives, de faire des inventaires, etc.

Autre   aménagement   de  la  " vitrine "  de  la  Fédération  qui  a  semblé  intéresser  vivement  N.K.M :  

les  cultures  qui  servent  à  la  fois  à la faune sauvage - comme abri ou comme nourriture - ainsi qu'aux espèces  protégées  mais  sont aussi des pièges à nitrates de tout premier plan. Si la fameuse moutarde qui  est  la  plante  quasi  incontournable  pour  les  couverts  hivernaux  mais  dont  l'intérêt est limité fait maintenant  souvent  place  à  d'autres  variétés  de  bien  plus de valeur, c'est notamment parce que les chasseurs  font  de  l'information  auprès  des  exploitants. Ou  mettent la main à la poche pour couvrir le surcoût représenté par le semis d'essence plus favorables à la faune dans son ensemble !

Encore  un  aspect  de  la  contribution  des  chasseurs  à  la  protection  des  chasseurs  à  la protection d'espèces  qui  ne  sont  pas  chassables  que  N.K.M  a  pu  découvrir : la collaboration qu'ils ont établie avec  les apiculteurs afin de sauvegarder les abeilles, manifeste puisque des rûches ont par exemple été installées  sur  le  terrain  de  la  Fédération. Tout  cela, la  preuve  que le monde de la chasse s'implique activement   dans le maintient de la fameuse bio-diversité, pas seulement en paroles, n'a pas pu ne pas  impressionner notre ministre, qui m'a encore semblé marquée par une autre facette de notre sport favori : au  moment  où  les  très bonnes trompes qui ont accompagné son séjour à la Fédération sonnaient un émouvant " carillon ", j'ai cru apercevoir une certaine émotion dans son regard...

 

 " Le scientifique devra primer sur le politique "

La  table  ronde qui concluait la visite de N.K.M a d'abord été marquée par les interventions du président de  la  Fédération  Départementale  et le président de la Fédération Nationale des chasseurs, qui ont en résumé  déploré que ce que fait le monde de la chasse en faveur de la protection de l'environnement ne soit  pas mieux connu du grand public - certainement un déficit dans la communication. Ils ont également réclamé  un  rééquilibrage  dans  la  distribution  des  aides  qui  sont  accordées  à  ce  titre  et dans la " gouvernance " de tout ce  qui a trait à la nature, à la bio-diversité. Sans obtenir aucune promesse sur ce plan mais une déclaration de notre ministre qui a une vision particulière de l'avenir non dénuée d'intérêt, en   résumé : plutôt  que  d'avoir  une  composante  des  acteurs  de  la  protection  des  milieux  qui  soit largement majoritaire, en faisant des mécontents chez tous les autres, plutôt que de satisfaire les uns au détriment des autres, je préfère que personne ne soit content et finalement trancher; Trancher en tenant content  d'arguments  scientifiques  et pas seulement sur des considérations politiques, comme c'est très souvent le cas aujourd'hui.

Notre  ministre, qui  a  remarqué  qu'il  lui  semblait  que  tout allait mieux depuis 2007 entre chasseurs et protecteurs, a  d'ailleurs  annoncé  qu'elle  avait commandé des études auprès de spécialistes reconnus sur  des  sujets " chauds " comme  les  espèces   faisant  l'objet  de  moratoires  ou  sur  l'agrainage  des sangliers. Les  dégâts  de  gibier, N.K.M  semble très  bien  connaître  puisqu'elle  déplorait que 10% des communes   françaises   représentent  75%  des  indemnisations  versées,  dont  83%  pour  les  mêmes sangliers dont les effectifs ont été multipliés par huit en 20 ans etc...

La  Fédération  de  l'Oise  par la voie de son directeur, a également détaillé ce qu'elle faisait en terme de sécurité  avec  son  schéma  de  gestion  et  les  autres  utilisateurs  des milieux naturels ont été invités à évoquer  leurs  relations avec le monde de la chasse. Malgré quelques différents - les dégâts de gibier, y compris  en milieu forestier -  elles sont globalement bonnes et le président du Conservatoire des sites a même  assuré que pour certaines zones Natura 2000, des objectifs à la fois écologiques et cynégétiques avaient pu être défini !

N.K.M  ne  pourra  pas non plus ne pas avoir été marquée par l'intervention du président de l'Association des  randonneurs  qui  a  assuré  que  les  contacts qu'elle entretient avec la Fédération permettaient un partage  des  milieux  naturels  sans  gros  heurts. La  preuve  que  certains  problèmes qui apparaissent comme  sérieux peuvent régler si un dialogue existe et, en matière, les chasseurs ne doivent pas être les seuls  à  consentir  des  efforts puisque personne d'autres qu'eux ne paient quoi que ce soit pour utiliser des milieux qui ont souvent un propriétaire privé...

                                                                                              Texte de Ludovic RICHEBOURG

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------