Emmanuel et son pointer Dylan
Emmanuel et son pointer Dylan
Mon ami Graziano toujours en pleine forme
Mon ami Graziano toujours en pleine forme
Jean et son setter Tomy du Bois de Balisy
Jean et son setter Tomy du Bois de Balisy
Une belle journée de chasse
Une belle journée de chasse
NÎGER Tialer, CACS meilleur de race Chartre
NÎGER Tialer, CACS meilleur de race Chartre
Laurick et son setter anglais Basic
Laurick et son setter anglais Basic
Mon ami Graziano avec son setter Glaukos
Mon ami Graziano avec son setter Glaukos
Education d'un Braque Alemand avec Patrick
Education d'un Braque Alemand avec Patrick
Sagesse à l'envol parfaite
Sagesse à l'envol parfaite
Breton à l'arrêt dans la plaine champenoise
Breton à l'arrêt dans la plaine champenoise
Lia en séance d'éducation
Lia en séance d'éducation
Un Setter Anglais dans son parcours
Un Setter Anglais dans son parcours
Après un concours, les juges aux résultats
Après un concours, les juges aux résultats
Pendant le résultat le silence est d'or
Pendant le résultat le silence est d'or
La longue caravane des Fiels
La longue caravane des Fiels

Analysez vos besoins et les modes de vos chasses avant de choisir une race

Vous aimez une de ces nombreuses races de chiens d'arrêt ? Vous avez craqué pour l'une d'elle mais, est-ce que vous avez réfléchi aux besoins fondamentaux de cette race ?

N'accueillez surtout pas chez vous un chien sous prétexte que vous le trouver beau.

Pensez d'abord à pouvoir lui apporter ce dont il a besoin.

Dans le cas contraire, sachez renoncer alors à la race choisie.

Une autre race correspond peut être mieux à votre mode de vie.

 

QUID  D'UN  CHIEN  VRAIMENT  POLYVALENT  ?

Polyvalence  Technique

Dans   les   pays  de  tradition   cynégétique  germanique,  on   demande   aux  chiens  d'arrêt, non seulement  d'arrêter, lever  et  rapporter  le  gibier  à  plume mais d'en faire autant pour le gibier à poil. On  les  utilise  même  pour  mener  à  la voie le lièvre, chevreuil et sanglier, et participer à la destruction de prédateurs comme le renard. Toutes ces exigences doivent être compatible avec le respect du gibier à poil.

Ils sont tous aussi beaux, mais chaque race brille par des performances qui lui sont propres.

Pour trouver le partenaire idéal, encore faut-il savoir ce que vous attendez de lui...

Trop  de chasseurs abordent le problème à l'envers. Ils achètent un compagnon parce que son physique ou la race les a séduits, et ils s'imaginent ensuite le faire chasser comme ils le souhaitent. C'est pourtant le  plus  sûr  moyen  d'aboutir  à la déconvenue. Nombre de chien d'arrêt, spaniel, retrievers mènent une

" vie de chien " auprès de maître qui " s'arrachent les cheveux " à chaque sortie sur le terrain de chasse. Tout  simplement  parce  que ces derniers ont oublié, ou ne savaient pas, que l'identité d'une espèce est bâtie  sur  le style de chasse inhérent à la race, c'est-à-dire ses mérites propres dans l'action de chasse, et  non  sur son apparence physique qui n'est que le résultat d'une sélection basée sur des aptitudes au travail. Ce qui est d'autant plus vrai encore pour les chiens de chasse. Ainsi, vouloir un pointer qui quête sous  le  fusil  ou un retriever qui poursuit un brocard, c'est aller contre nature. Cela nécessite beaucoup de  travail, oblige  à  contrarier  les  qualités  naturelles  du  sujet, sans  pour autant aboutir à se que l'on souhaite. Autant être clair, c'est une mauvaise démarche ! Il faut agir sur de bonne bases :                    le plus élémentaire bon sens veut donc que pour choisir correctement son partenaire, on commence par l'analyse  de  ses  besoins  réels  et  suivant  les  occasions  et les circonstances, attention de ne pas se laisser  éblouir. Sans  y  être  indifférent, il  ne  faut  pas  avoir  les yeux rivés sur les titres de champions.  Les  épreuves  de  haut  niveau  sont  aux chiens de chasse ce que la F1 est à l'automobile. Ces  domaines  qui  permettent  de s avancées notoires ne sont pas toujours exploitables par " monsieur tout le monde ". Une bonne règle consiste en revanche à  éviter les chiens croisés avec le bon toutou du voisin. Avec  un  sujet  de race pure, on est certain d'avoir des aptitudes caractéristiques de son espèce. Si l'on peut avoir un doute sur l'existence de lignées de chiens qui préfèrent un gibier en particulier, il est en  revanche  évident  que  les  qualités  requises  pour  la  chasse  de  telle ou telle espèce sauvage se transmettent. C'est  donc  un  point à ne pas négliger lors du choix de votre futur compagnon de chasse.

Mais   à   qui   faire   confiance ?  Les   associations   de  races,  les  délégués  régionaux,  les  délégués départementaux,  la  société  centrale canine et votre association des chasseurs au chien d'arrêt auprès de laquelle vous pouvez affiner vos recherches.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

 

 

Double  sécurité  pour l'obtention de la sagesse à

l'envol. Collier plus queue.

Méthode non utilisable avec un Epagneul Breton.

Ces lignes ne sont pas destinées aux  esprits  mal  tournés qui auraient envie de penser que nous  prêchons pour notre paroisse. Vous  pouvez  donc  aussi  bien vous débrouiller seul si  vous  pensez   que  vous  en   êtes  capable  ce  qui  reste  probablement dans le domaine du possible. " Débarrassé "  de  ces   éventuelles  tracasseries nous pouvons donc vous donner maintanant notre avis sur la question.

POURQUOI  FAIRE  DRESSER  SON  CHIEN ?

 

Pour quoi, par qui et quand ?

POURQUOI ?

Parce  qu'au  lieu  de  vous  prendre  la tête un chien dressé deviendra l'auxiliaire qui vous apportera du plaisir  à  chaque sortie et ce plaisir vous donnera l'envie d'y revenir encore et encore. En dehors du fait que  votre  chien  vous  donne  toutes  satisfactions vous aurez aussi la joie de faire participer les autres chasseurs  à  votre  plaisir. Et croyez-moi quand vous sortez en groupe il vaut mieux que les autres aient envie  de  venir  chasser  en  votre  compagnie  au  lieu  d'avoir  fait  le  choix de vous éviter. Votre chien deviendra  votre  notoriété  et  essayez  de  ne  pas  avoir la réputation de ne conduire que des mauvais chiens. Et  pourtant  votre  chien  n'est  peut  être  pas  si mauvais que cela. Il lui manque simplement un dressage  qui  aurait  permis  de  canaliser son énergie, une fermeté d'arrêt qui l'aurait rendu efficace et une obéissance qui vous aurait évité une extinction de voix et épargné les oreilles des amis qui chassent en  votre  compagnie. J'ai  participé  à  des parties de chasse où en tant qu'invité je retenais plus le nom des chiens que celui des convives !

Il est maintenant très tendance de chasser avec un cabot équipé d'un collier électrique, c'est très saillant mais  ce  n'est  vraiment pas véhiculer une bonne image de la chasse. De plus au départ du gibier, entre la  gâchette  pour  mettre  dedans  et  le  bouton  du  collier, la coordination manque souvent d'efficacité. Un chien qui chasse avec un collier électrique est un chien dont le dressage n'est pas acquis. Soit parce que  vous  n'en  avez  pas  les  compétences  soit  par manque de temps : vous ferez donc dresser votre chien, votre décision est prise.

 

PAR  QUI ?

Le  choix du dresseur peut être difficile car ils sont nombreux mais leur concentration est différente d'une région  à  l'autre  du  territoire  français. Il  ne faudra pas hésiter à faire des kilomètres pour confier votre chien. Si  vous  avez été satisfait précédemment par un professionnel retournez chez lui tout simplement, en  revanche  si vous avez été déçu n'hésiter pas à en changer. Si vous pouvez le rencontrer avant c'est bien  et  si  vous  ne pouvez pas, téléphonez lui. D'une façon ou d'une autre faites le parler, poser lui vos questions  et  il  doit  vous  répondre  sans  détour. A  aucun  moment  dans  ses  propos  vous ne devez ressentir  un  certain  énervement  face  à  votre  crédulité  si  c'est votre cas. Si vous connaissez bien la question  vous  devriez  faire  rapidement  la  différence. Si  vous  connaissez  trop bien la question ne le prenez  pas  non  plus  pour  un  imbécile. Méfiez  vous  de  ceux  qui parlent beaucoup et qui se vantent d'avoir  obtenu  des  résultats  dans  telle  ou  telle  compétition car même si la compétition demeure une vitrine  et  prouve  que  le dresseur possède les compétences, elle ne prouve en aucun cas la constance d'un  individu. Vous  avez  des  bons  et  des  mauvais  dresseurs  partout et qui sont déclarés ou pas au regard  de  la  loi. De  grâce  faites  travailler ceux qui comme vous payent leurs charges et leurs impôts.

 

DUREE  AGE ?

La  duré du dressage est variable selon les dresseurs. Même si vous êtes pressé il faut laisser du temps au  temps. Le  travail  accompli  sur  votre chien doit se " digerer " et quand le dressage est acquis il doit tenir. Compte tenu de ces paramètres un mois pour le dressage d'un chien destiné à la chasse peut être suffisant mais c'est un minimum. En ce qui concerne un chien destiné aux concours de travail il n'y a pas de limite.

Je  parle  ici  d'un dressage complet qui comprend, la quête croisée, la fermeté de l'arrêt et la sagesse à l'envol et au feu. Avec le rapport il faut prévoir un peu plus de temps.

L'âge  idéal  pour faire dresser un chien est entre un et deux ans. Après deux ans c'est toujours possible mais plus vous attendez plus ce sera difficile car le caractère du chien et ses défauts seront plus ancrés. Avant un an il vaut mieux parler de débourrage et dans débourrage il faut comprendre mise en présence de  gibier  avec  arrêt  mais  sans  sagesse. Il  n'est  pas question de dresser un chien avant un an car la passion  de la recherche, l'initiative ne doivent pas être contrariées. Un minimum de quinze jours pour ce genre de prestation est alors suffisant.

 

LE  CHIEN  EN  VAUT  IL  LE  COUP ?

Que faire avec votre chien en attendant le dressage ?

Si certains dresseurs préconisent de ne pas le sortir afin de ne pas lui donner de défauts je suis de ceux qui  disent  sortez  le, mettez  lui  du  gibier. Ce  n'est  pas  en  le  laissant  dans  un  placard que vous lui donnerez  l'avidité  de  la  chasse et les sorties sans contrainte aucune que vous aurez faites seront une avance  sur  le  dressage  à  venir. Vous  lui donnerez l'envie, le dresseur fera le reste. N'essayez pas de dresser  si vous ne savez pas et stoppez vos sorties si vous êtes débordé en attendant son dressage.Ce sont  uniquement  les mauvaises interventions sur votre chien qui pourront nuire à son dressage futur et qui parfois peuvent être irrémédiables.

Une  question  va vous interpeller à un moment donné, celle de savoir si votre chien mérite d'être dressé et  s'il  sera  bon. Il  est  donc  important  d'y  répondre. Cela  ne  se  voit  pas  d'un  seul " clic ", il faudra plusieurs  " connexions "  pour  qu'un  dresseur, quel  qu'il  soit, vous  donne son verdict. Tous les chiens sont  dressables  et vraiment très peu ne le sont pas mais cela reste possible tout de même. Les qualités seront   différentes   d'un   chien   à  un  autre  mais  le  dresseur  qui  prendra  votre  chien  devra  vous questionner  un  maximum  pour  savoir  quelles chasses vous pratiquez. En fonction de cela le dresseur devra  vous  dire  si  votre  chien  peut  aller  au  bout  du  dressage  entrepris. La   question  qui  revient également   toujours  est : mon  chien  n'est  pas  cette  puissance  qui  importe  c'est  l'intelligence  avec laquelle il utilisera son pif qui est primordiale. Alors ne focalisez pas sur ce point.

 

TARIFS ?

Les   tarifs   sont   libres   et   un  dressage  de  chasse  pratique  s'élève  à  plus  ou  moins  1000€  tout compris. Si  vous  cherchez  à  disséquer  le prix  c'est  uniquement  ce  que vous aurez à débourser à la sortie  qui  compte  car  vous avez du dressage sans pension et aussi avec ou sans rapport. Optez donc pour  la  clairvoyance. Le  forfait  tout  compris me semble la meilleure des pratiques mais sur ce point ce n'est que mon avis. Il est évident qu'à la sortie vous devez reprendre un chien mis et que ce ne sont pas 3 ou 4 croquettes de plus ou de moins qui doivent en déterminer le résultat.

Méfiez  vous  donc  des  suppléments  en  fin  de  dressage et des séjours qui durent trop longtemps par rapport  au  temps  prévu. Ils  seront mis sur le dos de votre chien qui ne sera pas forcément coupable...

 

VISITE  ET  CONTACT ?

C'est  fait  vous  allez  déposer  votre  chien  chez  le dresseur avec l'accord de toute la famille ou malgré les réticences de l'épouse ou des enfants car votre chien fait partie intégrante du cocon familial. Tous les bons  dresseurs   savent   que   vous   tenez  à  votre  chien  et  en  prendront  soin  comme  s'il  était  le leur. Dans  votre  contrat  de  dressage  vous  devez avoir le droit de contacter le dresseur autant de fois que  vous  le  souhaitez  pour suivre l'évolution du dressage de votre chien. Le dresseur ne doit pas être " intouchable "  et  s'il  n'accepte  pas  d'être  dérangé  par  les  clients  c'est  qu'il  n'est  pas " complet ".

Si  votre temps et la distance le permettent vous avez également droit à une visite au milieu du dressage pour  constater  sur  le  terrain  l'évolution  du  dressage, apprendre  les  ordres  qui devront être utilisés ensuite. Quel  que  soit  votre  disponibilité  lors de la récupération de votre chien vous devez exiger une démonstration   sur   le   terrain   sur  du  gibier  d'élevage  certes  mais  qui  doit  voler  obligatoirement.  Si   l'utilisation   de   la   boîte   peut  être  utilisée  lors  d'un  dressage,  elle  est  à  proscrire  lors  d'une démonstration. Ce qui vous sera montré sur le  terrain aura été inculqué et accepté par votre chien mais ce  sera  à vous de garder ce dressage alors écoutez bien les conseils du pro. Le coup de feu doit aussi être  exigé  surtout  si  votre chien est arrivé brut de décoffrage au dressage. La démonstration est donc obligatoire  et  le  dresseur  n'a  aucune  excuse pour s'y déroger  car vous aurez pris rendez vous, vous serez  présent  à  l'heure  et  il aura planifié votre visite. Un rendez vous se respecte d'un côté comme de l'autre même si par les temps qui courent tout fout le camp.

 

PERIODES ?

Les  périodes  de dressages sont sensiblement les mêmes pour tous les dresseurs. De mai à septembre pour  le  dressage  de  chasse  pratique  pour  une  grande  majorité  des professionnels  qui présentent également  en  field-trials. En  principe  la  loi  impose  des interdictions et le dressage n'est pas toujours possible  partout  tout  le  temps. Certains  dresseurs  sont  équipés  de  parc  de  dressage,  les   autres travaillent  dans  des  chasses  commerciales ou parviennent à obtenir des dérogations vous devez donc vous  renseigner. En  dehors  de  cette  période les dresseurs sont par monts et par vaux à la recherche des  récompenses  sur  gibiers  divers  et variés qui feront des chiens de leurs clients des trialers ou des champions. Ce  qui  ne  pratiquent  pas la compétition seront peut être disponibles en fonction de ce que j'ai  déjà  dit. Quoi qu'il en soit n'attendez pas l'ouverture de la chasse pour prendre des renseignements et éventuellement réserver votre place.

 

DRESSAGE  LE  RETOUR ?

Votre  chien  a  été  dressé  et  tout  ce  qui  a été dit plus haut a été respecté ; il ne vous reste plus qu'à garder le dressage. Votre compagnon va fonctionner quelques sorties comme il l'a appris mais il va aussi vous tester et trouver vos faiblesses mais votre dresseur vous aura aussi prévenu que tout était possible en  fonction  du  caractère  de  votre  animal. A vous donc de rester assez ferme, sans brutalité pour que votre  vie  de  couple  soit  harmonieuse. Si  vous  avez  quelques  soucis  n'hésitez  pas à rappeler votre dresseur pour lui demander encore des conseils. Si vraiment vous ne  parvenez à rien, il vous proposera de  revenir  et  vous  fera une nouvelle démonstration. Si le chien fonctionne avec lui c'est que vous êtes mauvais. Si  avec  son  dresseur  il fonctionne de la même façon qu'avec vous c'est lui qui a été mauvais soit  dans  son  dressage  soit  dans  sa façon de vous passez le relais. Il est aussi possible que vous ne soyez  pas  capable  de  conduire un chien avec peut être des circonstances atténuantes car votre chien peut être un chien facile ou une " ferraille " difficile à mener.

 

Fort de toutes ces recommandations à vous maintenant de trouver un bon dresseur au juste prix !

JC-P